Hardware Serveur

Mon Serveur 2017 – Hardware

Cet article vous présente la réflexion que j’ai eue dans le choix de mon serveur actuel ainsi que les composants que j’ai choisi ou non. Avant de commencer, je précise que ceci est purement personnel et que pour le choix de votre propre serveur vous ne devriez pas vous baser sur mes choix de composants, mais sur les réflexions qui m’ont conduit à ces choix.

Ce serveur était principalement basé sur le recyclage de composants que j’avais utilisé dans une période où je “minais” de la cryptomonnaies avec des cartes graphiques. Il était composé d’un simple Celeron G1820 qui malgré sont petit gabarit permettait de faire pas mal de choses, il comprenait également 4go de ram, un SSD de 64Go pour l’os et un disque dur de 4TO RED de chez Western Digital.

Pourquoi un NAS DIY et non un NAS tout en un ?

Lors de ma réflexion pour mon premier NAS, j’avais rapidement conclu que je ferais mon NAS moi-même et que je n’achèterais pas de NAS type Synology tout en un pour de multiples raisons :

  • Le prix (un NAS fait soi-même revient beaucoup moins cher)
  • L’évoluabilité (ajout de disque dur, changement CPU impossible sur un NAS tout en un)
  • Le recyclage (j’avais déjà tous les composants pour faire un NAS)

Pour quoi faire ?

Mon but principal était d’apprendre. Ce projet m’a permis d’apprendre beaucoup de notions de réseau et de sécurité informatique, je voulais aussi pouvoir accéder à certaines de mes données quand je ne suis pas chez moi. Mais une fois mon NAS montré et le système d’exploitation installé (je vous expliquerais le choix de mon os plus loin dans l’article) je découvrais de nouveaux logiciels et de par la même occasion de nouveaux besoins.

Après plusieurs semaines de recherches et de réflexion voici les différents besoins que j’ai trouvés :

  • Un serveur de stockage samba
  • Un serveur de streaming Plex
  • Une interface web pour accéder à mes données
  • Une bibliothèque numérique

Une fois mes besoins listés il me suffisait plus qu’à trouver quel logiciel à installer, comment les installer et surtout sur quel système d’exploitation ?

Quel OS ?

Le système d’exploitation est un choix important, car tous les logiciels vont se reposer dessus et les choix sont nombreux, on peut installer une version de Linux et tout faire soi-même, mais c’est très long et laborieux. Heureusement, il existe des os fait spécialement pour les NAS comme Open media Vault et Free NAS qui sont les 2 plus grands.

Je ne vais pas m’attarder sur le comparatif de ces 2 solutions qui sont assez semblables donc personnellement, je suis partie sur Open Media Vault simplement pour des questions esthétiques.

Quel logiciel utilisé et comment sont-ils installés ?

Pour l’installation des différents logiciels, j’avais au départ l’intention de les installer simplement avec apt-get, mais j’ai découvert sur Open Media Vault le système de conteneurisation Docker . Pour ceux qui ne connaissent pas la conteneurisation, c’est un système différent de la virtualisation qui fonctionne sur un système d’isolation, car contrairement à la virtualisation, l’hyperviseur et les containers vont partager le même noyau ce qui les rend très légers.

Donc tous mes logiciels ont été installés avec Docker, si vous cherchez à en savoir plus sur ce système, je vous renvoie à la chaine youtube cocadmin.

Conclusion

Mon premier NAS a été une bonne expérience, car il m’a permis de faire mes premiers pas avec Docker de découvrir le métier de Devops (pour un prochaine article ? ) de sécuriser l’accès à mon serveur. Toutes ces compétences m’ont été utiles pour la création de mon second serveur et me seront utiles dans ma carrière professionnelle.

Tags

About the author

james adams

1 Comment

Click here to post a comment

Résoudre : *
16 + 8 =